Documentaire « Gulf Stream, le talon d’achille », l’Europe pourrait bien subir un refroidissement important de son climat

Vous trouverez plus bas un excellent documentaire réalisé en 2006, basé sur des travaux scientifiques de l’époque qui mentionnaient d’ors et déjà la possibilité d’un refroidissement notable de l’Europe suite à l’arrêt du gulf stream du fait du réchauffement du climat mondial.

Résultat de recherche d'images pour "arrêt gulf stream"
Représentation du gulf stream et des autres courants marins adjacents de l’océan Atlantique nord

En effet, les paléoclimatologues ont révélé que dans un passé « proche », durant la fin de la dernière période glaciaire, des réchauffements rapides et notables de l’hémisphère nord, suivis de refroidissement brutaux se sont manifestés. La cause ? Les cycles orbitaux commençaient à faire sortir la planète de sa dernière période glaciaire, libérant les continents des calottes polaires et entraînant une hausse du CO2 et du méthane qui eux mêmes amplifiaient le réchauffement de la planète et notamment de l’hémisphère nord. Or la débâcle majeure des immenses calottes polaires de l’hémisphère nord, et notamment du Groenland a entraîné une libération massive d’icebergs et d’eau douce dans le nord de l’Océan Atlantique.

Or, le gulf stream, courant océanique chaud qui prend naissance et se réchauffe dans le golfe du Mexique, plonge aux environs du Groenland du fait de son refroidissement et notamment de sa concentration en sel favorisé par son évaporation au cours de son parcours.  La fonte massive des glaces a causé un arrêt de cette circulation en entraînant une stratification des eaux, ce qui alors entraîné un refroidissement majeur de l’Europe.

Anomalies de températures en hiver 2013 et 2016 (par rapport à la période 1900-1950) : on voit une zone froide au sud du Groenland. Source : NASA GISS.
Anomalies de températures en hiver 2013 et 2016 (par rapport à la période 1900-1950) : on voit une zone froide au sud du Groenland. Source : NASA GISS. Tiré du blog globalclimat

La fonte actuelle de plus en plus importante des immenses glaciers du Groenland et la hausse des précipitations dans le cercle polaire, du fait du réchauffement climatique, augmente notablement l’apport en eau douce et légère aux endroits où le gulf stream plonge. L’apport en eau douce supplémentaire a déjà provoqué un affaiblissement du courant océanique qui devient ainsi moins lourd. Mais le risque est bel et bien de voir  à nouveau la circulation du courant être stoppé… ce qui sera lourd de conséquences pour le continent Européen, notamment l’ouest du continent.

Récemment, une vaste analyse des multiples études d’observations et de modélisations de ce courant océanique puissant qui adoucit l’Europe a démontré qu’il y avait environ 50% de chances que ce courant océanique s’effondre au cours du 21ème siècle.

Mais le mieux est de laisser « parler » Johan Lorck du blog global climat qui a rédigé un excellent article sur cette étude, dont en voici un extrait :

Un risque de refroidissement rapide dans l’Atlantique Nord

Une nouvelle étude publiée dans Nature Communications alerte sur le risque de voir un refroidissement important dans l’Atlantique Nord. Pour la première fois, des chercheurs se sont focalisés sur les conséquences d’une réduction brutale de la convection océanique dans une région clé, la Mer du Labrador. Leur conclusion : même sans un effondrement de la circulation thermohaline dans son ensemble, l’Atlantique Nord pourrait connaître un sérieux coup de froid.

Une équipe d’océanographes du laboratoire Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux (CNRS/Université de Bordeaux) et de l’Université de Southampton vient d’évaluer pour la première fois le risque d’un refroidissement rapide dans l’Atlantique du Nord en relation avec un effondrement de la convection océanique dans la Mer du Labrador. Leurs résultats sont publiés dans Nature Communications.

La Mer du Labrador, au sud-ouest du Groenland, est une des régions de convection de l’Atlantique Nord où la formation d’eau profonde alimente un système de courants à grande échelle, la circulation océanique méridienne de retournement Atlantique, autrement connue comme AMOC ou circulation thermohaline. Avec l’AMOC, les courants océaniques en surface apportent les eaux subtropicales chaudes vers l’Atlantique Nord où, leur refroidissement les fait plonger en profondeur dans les régions de convection. Ils  retournent ainsi vers sud.  Ce système est donc responsable d’un transport de chaleur nette vers l’Atlantique du Nord.

Représentation schématique de la circulation dans la mer du Labrador, au cœur du gyre subpolaire schématisé par le contour rouge. Crédit : Giovanni Sgubin – EPOC.

Voir aussi l’excellent article de Jack à propos de l’amplification Arctique qui explique en quoi l’Arctique se réchauffe plus vite que le reste de la planète et quelles en sont les conséquences présentes et à venir sur cette région et toute la planète :

http://leclimatoblogue.blogspot.fr/2017/03/comment-expliquer-lamplification.html

En attendant, ne manquez pas le documentaire ci-dessous qui a reçu plusieurs prix et qui permettra de mieux comprendre le rôle majeur du gulf stream dans la régulation du climat de l’hémisphère nord.

Synopsis :

De nombreux intervenants rencontrés autour de la planète rendent compte des changements climatiques de ces 10 dernières années. Les observations convergent toutes vers le rôle de « thermorégulateur » du Gulf Stream. Et si tout cela s’arrêtait ?

On ne se baignerait plus à Dinard en Février, on ne cultiverait plus les plantes australes au Nord de l’Ecosse, et les civelles quitteraient nos côtes…

De la Bretagne aux Highlands, des Lofoten norvégiennes à Narsasnaq, Groënland, du Spitzberg à Potsdam, l’enquête avance, illustrée par une plongée en 3D dans ce courant de vie colossal.  Conçu comme un grand reportage international, ce film est sélectionné dans de nombreux festivals spécialisés comme à Boston, Ma, USA, ou à Ottawa, CAN.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s