Les arbres et forêts ne nous sauverons pas du réchauffement climatique…

Résultat de recherche d'images pour "sécheresse forêts"

Vous pensiez que les arbres et arbustes nous sauveraient du réchauffement climatique?

Et bien détrompez-vous !

Outre leur sensibilité plus forte que prévu aux sécheresses qui s’accroissent en terme d’intensité et de durée depuis plusieurs années et qui les empêchent de fixer plus de CO2, outre les incendies de plus en plus importants qui touchent les forêts et qui libèrent ainsi une grande quantité de CO2 dans l’atmosphère (notamment dans les forêts boréales aux sols contenant beaucoup de matière organique), outre que sécheresses et incendies exposent de manière croissante les arbres aux parasites les rendant ainsi moins aptes à fixer du CO2, les plantes ne peuvent en outre fixer du CO2 au delà des apports en minéraux disponibles dans le sol, or nombre de sols dans le monde contiennent peu de fertilité (en agronomie on dit qu’il s’agit d’un facteur limitant, vous avez beau avoir toutes les conditions pour qu’une plante pousse à son plein potentiel, si un seul élément primordial manque, magnésium par exemple (photosynthèse), le potentiel ne pourra s’exprimer).

Voir aussi : http://www.lapresse.ca/environnement/climat/201701/26/01-5063284-la-secheresse-frappe-les-forets-de-la-planete.php

http://www.consoglobe.com/incendies-causes-effets-rechauffement-3282-cg

http://www.rfi.fr/science/20150822-forets-victimes-rechauffement-climatique-revue-science-cop-21-co2-effet-serre

http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-plantes-ralentissent-elles-vraiment-changement-climatique-55711/#xtor=RSS-8

De plus en plus d’études scientifiques, parues ces dernières années, indiquent que nous ne pouvons pas compter sur les arbres pour pallier en grande partie nos émissions de gaz à effet de serre. Nous devons réduire les émissions à la source et ne pas compter sur la compensation carbone, qui sert d’ailleurs souvent à dédouaner entreprises et gouvernements de leurs pratiques polluantes et à justifier des plantations de forêts mono-spécifiques avec industrialisation de l’écosystème et expropriation des tribus y vivant…

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20101212.RUE9824/planter-des-arbres-pour-polluer-tranquille-la-fausse-bonne-idee.html

http://www.lemonde.fr/biodiversite/visuel/2016/05/20/compenser-par-l-offre-un-permis-de-detruire-la-biodiversite_4923424_1652692.html

Cela ne veut pas dire pour autant que la plantation d’arbres et arbustes, la lutte contre la déforestation et l’industrialisation de la forêt est inutile, bien au contraire. Cela signifie qu’il ne faut pas attendre des arbres et arbustes qu’ils nous sauvent de notre irresponsabilité et que nous avons tout intérêt à mieux comprendre les milieux forestiers et agro-forestiers, à les préserver et à stopper au plus vite les dommages que nous causons à ces derniers !

Il est d’autant plus nécessaire de préserver les forêts de la déforestation, notamment les arbres les plus âgées (qui stockent bien plus de carbone que les jeunes arbres et qui sont les plus résistants au stress climatique, mais qui sont à l’inverse les plus abattus) et replanter massivement arbres et arbustes sur Terre, mais de manière intelligente et non industrielle, pour augmenter d’autant plus leurs chances de stocker une partie du CO2 excédentaire de l’atmosphère (or la surface forestière diminue globalement dans le monde, d’autant plus avec le développement exponentiel de la demande en viande, de la filière bois-énergie, et de la croissance des biocarburants… et ce souvent au nom de la lutte contre le réchauffement climatique… cherchez l’erreur !).

https://docuclimat.com/2017/02/23/du-desastre-de-la-filiere-bois-energie-pour-le-climat-et-la-biodiversite-au-nom-de-la-transition-energetique/

http://www.20minutes.fr/planete/1275131-20140116-20140116-plus-arbre-vieux-plus-absorbe-co2

Sans oublier tout ce que nous apporte les arbres et arbustes en terme de régulation des climats locaux et régionaux, en terme de filtration de la pollution, d’enrichissement des sols en matière organique, de régulation des flux hydriques et autres services gratuits mais que nous détruisons dans notre appétit court-termiste de profit… Prenons-nous également en compte le fait que les arbres et arbustes sont nécessaires à la majeure partie de la faune terrestre et que la disparition des milieux forestiers et agro-forestiers (bocage par exemple) est une des principales causes de la disparition de la vie sur Terre (notamment les milieux forestiers et agro-forestiers non-industrialisés et anciens, qui condensent la majeure partie de la biodiversité de ces milieux) ?!

Si les forêts sont d’autant plus fragile face au réchauffement climatique, et si elles ne peuvent stocker autant de C02 que nous le pensions, il est d’autant plus primordial de les préserver !

Les forêts les plus riches en terme de biodiversité et étant les principaux puits de carbone sont en outre les plus menacées : forêts de milieu humide, forêts pluri-centenaires, mangroves, forêts boréales, … sachant que ce sont les principales forêts menacés par l’expansion de la filière bois-énergie…)

https://docuclimat.com/2017/01/04/documentaire-menaces-sur-la-foret-francaise-en-streaming/

Et pendant ce temps la France, en contradiction complète (mais rien d’étonnant) avec sa posture de pionnière contre le réchauffement climatique, compte augmenter notablement la coupe forestière dans les années à venir pour notamment alimenter l’industrie bois-énergie, entrant d’ailleurs en conflit avec l’Union Européenne sur les objectifs fixés lors de la COP21…

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/24/la-foret-nouvel-enjeu-de-la-politique-climatique-de-l-europe_5100426_3244.html

Le phytoplancton reste cependant le principal puits de carbone sur Terre et nous en parlons très peu, nous focalisant sur les milieux forestiers, or la population de phytoplancton décline également depuis plusieurs années du fait du réchauffement des océans et de la déxogénisation des océans (dû au réchauffement climatique, mais aussi aux pollutions agricoles : nitrates, phosphates, etc…).

http://www.lepoulsdelaplanete.com/dossier/le-declin-du-phytoplancton-est-il-alarmant/

http://leclimatoblogue.blogspot.fr/2017/01/message-planete-terre-vous-etes-en-voie.html

Nous sommes en train de détruire le peu de chances de stocker nos émissions de gaz à effet de serre par la destruction des écosystèmes, or l’amplification du réchauffement climatique diminue de plus en plus leur capacité à limiter ce dernier… Si nous ne relevons pas le défi de sauver les écosystèmes océaniques et terrestres, et de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, pourrons-nous réellement dire que nous avons tout fait pour sauver notre futur et celui du reste du vivant ?…

Il est temps de nous intéresser à la dynamique des écosystèmes, de veiller à réinsérer ces derniers dans les territoires et de lutter contre les pratiques qui menacent ces derniers !

Lire à ce propos les articles et livres de Jean Claude Génot : http://jne-asso.org/blogjne/tag/jean-claude-genot/

les livres précieux de Christophe Drénou, dont l’immanquable « L’Arbre, au delà des idées reçues » :

http://lestetardsarboricoles.fr/wordpress/2016/05/19/larbre-au-dela-des-idees-recues-christophe-drenou/

ou encore le travail majeur de Francis Hallé :

https://docuclimat.com/2017/01/30/film-documentaire-il-etait-une-foret-en-streaming-avec-francis-halle-un-hymne-a-la-nature/

Yoann
https://docuclimat.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s