Documentaire « L’APPEL DE LA VIE : Comment faire face à l’extinction de masse » en streaming

Un documentaire magistral, unique, nécessaire et vital pour notre avenir à diffuser largement autour de vous !

Il n’y a pas de quoi être optimiste si nous restons dans nos mythes de croissance et de richesse, car nous détruisons la nature qui nous a permis de vivre à ses dépens! Cela ne peut continuer, et nous devons accepter le fait qu’une partie de l’humanité détruit notre avenir et l’avenir d’une majeure partie du vivant ! Si nous laissons faire ce système économique et politique qui continuera à piller la planète et par là-même à détruire les quelques changements et alternatives que nous mettons en place, alors nous aurons choisi d’être les complices de l’assassinat de peuples et d’une biodiversité qui n’a jamais impacté son environnement jusqu’à son point de rupture !

Nous avons une responsabilité envers la nature qui nous a permis d’être ici sur cette planète, et le déni consumériste, le survivalisme ou l’alternative sans résistance participera de cet état de fait. La croissance et le pillage de la planète sont des bien choses bien trop importantes pour multinationales et consorts, et si ne nous ne n’y opposons pas, cela suffira à détruire notre futur… Pendant que les choses semblent s’améliorer dans nos campagnes (à tort d’ailleurs mais c’est un autre sujet…), les peuples du Tiers-Monde subissent de plus en plus les effets de cette croissance économique frénétique et mortifère !

La résistance, la lutte est nécessaire, elle est de notre devoir envers une nature qui nous a beaucoup trop offert, tandis que nous ne lui rendions rien, sinon pollution et extinction ! Lorsque nous aurons réussi à accepter que le pire est devant nous et que nous devons nous battre à l’aune de ces défis inédits dans l’histoire de l’humanité, alors l’optimisme sera de mise. Si optimisme il peut y avoir, il est à placer dans la création (ou redécouverte) de multiples cultures et alternatives radicalement différentes de notre mode de vie actuelle et dans une résistance collective à ce système.

http://partage-le.com/tag/optimisme/

Soyons lucides pour mieux pouvoir apprécier le jour où nous pourrons retrouver l’espoir. Battons-nous à la hauteur de la vie que nous offre cette Terre qui nous héberge !

Ceci est un cri du cœur qui je l’espère en touchera quelques uns et quelques unes d’entre vous !

Yoann du blog docuclimat

Documentaire pioché sur l’excellent, lucide et nécessaire site Partagele.com

Présentation du documentaire, réalisé en 2010 :

Voir aussi ici : http://partage-le.com/2015/06/lappel-de-la-vie-faire-face-a-lextinction-de-masse-2010/

Pour la première fois de l’histoire, les humains sont sur le point de détruire les perspectives d’une existence décente, ainsi que la plupart du vivant. Le taux d’extinction des espèces est aujourd’hui aussi élevé qu’il y a 65 millions d’années, lorsque qu’une catastrophe majeure, probablement un astéroïde géant, mis fin à l’ère des dinosaures, ouvrant la voie à la prolifération des mammifères. La différence c’est qu’aujourd’hui, l’astéroïde c’est nous, et la voie que nous ouvrirons permettra probablement aux bactéries et aux insectes de proliférer.

Noam Chomsky

Sur toute la planète, les espèces s’éteignent à une vitesse ahurissante, de 1000 à 10 000 fois le taux naturel d’extinction. La perte de biodiversité est si grave que les scientifiques l’appellent une extinction de masse.

Si la tendance actuelle continue, les scientifiques nous avertissent qu’au moins la moitié des espèces de plantes et d’animaux de la planète s’éteindront dans les prochaines décennies. Entièrement causée par les activités humaines, cette extinction de masse contemporaine perturbe et détruit les communautés biologiques complexes et interconnectées qui soutiennent la vie sur Terre.

À travers plusieurs interviews avec d’éminents biologistes et écologistes, le film examine les principaux facteurs des extinctions d’espèces : la destruction d’habitats, le réchauffement climatique, la pollution et les espèces invasives ; tous sont liés à la croissance démographique et géographique (étalement urbain) de la civilisation industrielle, ainsi qu’au mode de vie qu’elle implique (société de consommation).

L’appel de la Vie raconte non seulement l’histoire d’une crise de la nature, mais aussi d’une crise de la nature humaine. À travers plusieurs interviews avec des psychologues, des anthropologues, et des historiens, le film va au-delà des causes immédiates de l’extinction de masse pour comprendre comment les mythes culturels et économiques, associés à des modèles comportementaux profondément enracinés, ont permis à cette crise de se développer, continuent à la renforcer, et vont jusqu’à déterminer la façon dont nous y faisons face.

L’appel de la Vie examine les choix individuels et collectifs qui se proposent à nous, et comment les décisions que nous prendrons — ou ne prendrons pas — dans les prochaines décennies affecteront l’habitabilité de la Terre pour les millions d’années à venir.

Parmi les intervenants:

Steve Beissinger: professeur de biologie de la conservation à l’université de Berkeley en Californie.
Ignacio Chapela: mycologue à l’université de Berkeley en Californie.
Paul R. Ehrlich: biologiste à l’université de Stanford
Tyrone B. Hayes: biologiste à l’université de Berkeley en Californie.
Derrick Jensen: écrivain et activiste écologique américain vivant en Californie. Auteur, entre autres, de The Culture of Make Believe (2002) Endgame Vol1&2 (2006) et A Language Older Than Words (2000). Il est un des membres fondateurs de Deep Green Resistance.
Richard Leakey: paléoanthropologue de renommée internationale, est né et vit au Kenya où il a été directeur des parcs nationaux.
Joanna Macy: éco-philosophe, experte en bouddhisme et en théorie générale des systèmes.
Norman Myers: écologiste britannique de renommée internationale de l’université d’Oxford
Et bien d’autres!

N.B : seul le discours, vers la fin, connoté légèrement religion m’a dérangé.

Une étude inédite de 21 primatologues parue le 19/01/2017 a démontré que tous les primates de la planète disparaîtront d’ici 25 à 50 ans si nous ne faisons rien pour changer notre soif de croissance économique et que nous nous réinsérons pas au sein de la nature. Et il ne s’agit que d’une étude, d’autres études parues tout récemment ont montré que girafes, éléphants, guépards et tigres, entre autres animaux, sont encore plus prochainement menacés de disparition ! :

http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2017/01/18/la-disparition-des-singes-de-la-planete-est-imminente_5064940_1652692.html

Des articles sur les questions cruciales de la biodiversité et du réchauffement climatique, ou sélectionnés d’autres sites, ici :

https://docuclimat.com/documentaires-en-streaming-par-categories/articles-references-sur-le-blog/

D’autres documentaires pour « comprendre pour mieux agir »! :

https://docuclimat.com/documentaires-en-streaming-par-categories/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s